La maison Arquiste et Carlos Huber, fondateur

Il y a quelques semaines, la boutique de parfums de niche Etiket invitait le fondateur Carlos Huber de la maison Arquiste  à parler de ses parfums à quelque trente convives. La question sur l’origine de cette passion n’a pas tardé à surgir. M. Huber a confié que vers 12 ans, un voyage en famille l’a amené à Londres et l’hôtel où il logeait disposait des vases de fleurs de lys à l’entrée. Cette odeur, nouvelle pour lui, lui a donné l’impression d’un « grand hôtel splendide ». Sensible aux bonnes odeurs, cette émotion de grandeur l’a probablement marqué plus qu’il ne le pense. Plus tard, il créa lui aussi l’odeur d’un hôtel (San Régis à Paris). Il allait à son tour frapper l’imaginaire d’un autre enfant en transit dans une grande ville pour lui faire vivre une émotion par le biais des odeurs.

Carlos est devenu un architecte spécialisé dans la conservation du patrimoine. Il n’a pas pour autant mis sa deuxième passion de côté. Il s’est d’ailleurs lancé le pari de nous faire voyager dans le temps à travers des parfums composés d’ingrédients de grande qualité.

La recherche historique d’un lieu, d’une époque ou d’un personnage important dirige la commande qu’il fera à ses deux créateurs, Rodrigo Flores-Roux (aussi nez pour Dolce &Gabbana, Elizabeth Arden, John Varvatos, Tom Ford, Donna Karan, …) et Yann Vasnier (aussi nez pour Jo Malone, Marc Jacob, Tom Ford, Vera Wang, …) qui lui proposeront une odeur mettant une histoire de l’avant pour faire un voyage olfactif vers le passé.

Pour me mettre dans l’esprit « Arquiste », j’ai essayé 6 échantillons, un par jour. À chaque fois, je n’ai mis que quelques gouttes sur chaque poignet. Ces parfums m’ont transporté dans des univers très différents. Ils ont tous été très appréciés, mais voici mes trois préférés.

Nanban (2015, unisexe)

Un parfum épicé qui sent le cuir et l’encens. Une odeur chaude (café, résine, myrrhe) s’en dégage et me fait penser à un voyage dans les églises de l’Orient. Impression de calme et de confiance.

The Architects Club (2014, unisexe)

Un peu plus facile à porter avec une vanille pure et non sucrée. Une seconde peau subtilement teintée d’odeurs boisées (bois de Guaia et chêne). Impression de sophistication et de bonheur. Mon préféré de tous ceux que j’ai porté !!

Ella (2016, femme)

La civette de ce chypré me fait penser à Paloma Picasso Paloma Picasso (parfum phare des années 1980 que j’aime beaucoup!), mais Ella est plus facile à porter, car moins lourd. Ce matin, il fait 15 oC et c’est parfait ! Si vous voulez découvrir des parfums aux notes animales, ce parfum est un bon choix pour débuter.

Etiket

Si vous avez un peu de temps cet été et que vous désirez essayer des parfums uniques (et je ne plaisante pas, ils sont vraiment … uniques !), je vous recommande d’aller faire un petit tour chez Etiket. Vous pourrez sentir de vraies merveilles et même repartir avec les échantillons de vos coups de cœur !

 

Fragrancia, piquée au parfum

L’art de la parfumerie unisexe

Calvin Klein CK All

Les deux créateurs du célèbre CK One (1994 déjà !), Harry Frémont et Alberto Morillas, se réunissent à nouveau et lancent CK All, leur dernier parfum unisexe.

Cette composition garde le même esprit que l’original. Les notes de bergamote, d’orange et de fleur de pamplemousse sont choisies pour l’envol. On remarque tout de suite que le citron a été mis de côté et c’est très bien ainsi, car ce parfum me semble plus enveloppant. Les notes de cœur se font rapidement sentir (jasmin, rhubarbe, lys blanc et frésia). Je n’arrive pas à détecter la note qui me plaît tant, mais à cette étape-ci, les notes de tête et de cœur s’entremêlent à merveille J. Ne vous inquiétez pas messieurs, car malgré un cœur floral (tout comme CK One), ce parfum vous irait aussi très bien. D’ailleurs, je vous avais déjà parlé de deux très bons parfums pour homme ayant aussi quelques notes fleuries. L’ambre, le vétiver et le musk viennent clore le développement olfactif de cette fragrance.

Au contraire des versions d’été aux flacons ultra colorés, CK All est livré dans un flacon tout blanc, sobre, mat, opaque et conservant son lettrage noir moderne. Ce serait le premier parfum d’une nouvelle ligne… J’ai hâte de sentir les futures déclinaisons!

Je crois que ce parfum serait un bon choix pour les fervents du style CK One, pour les femmes qui aiment les odeurs mi-fraîches mi-florales, pour les hommes décontractés aimant une touche de fraîcheur sur leur peau et pour les adolescents qui font leurs premières découvertes dans le domaine de la parfumerie. À ce sujet, je ne sais pas encore si je garderai ce flacon ou si je proposerai à fiston un prêt à moyen terme… Il regarde sa mère se parfumer avec tant d’intérêt qu’il ose tranquillement mettre du parfum avant d’aller à l’école. Telle mère, tel fils ! 

Calvin Klein CK All, disponible chez Parfums à rabais : 100 ml à 49,99 $

 

Fragrancia, piquée au parfum

- -