Retour aux sources de la parfumerie française

Thé indien de Galimard

Galimard, qui a vu le jour en 1747, est une des trois maisons de parfumerie les plus anciennes de France. La famille Galimard fournissait alors à la cour du Roi de Louis XV des parfums, des peaux et des fleurs. Plus de 270 ans plus tard, Galimard est toujours une entreprise familiale qui met l’artisanat et le savoir-faire au cœur de ses créations.

Jusqu’à tout récemment, il fallait voyager jusqu’à Grasse (France), capitale mondiale de la parfumerie, pour découvrir la maison Galimard, visiter son usine et son musée et pour en savoir plus au sujet des matières premières (fleurs, plantes et bois odorants) et des techniques de fabrication du parfum.

La nouvelle génération à la tête de cette entreprise a décidé de se rapprocher de ses clients et de s’établir dans quelques pays ciblés dont les États-Unis et le Canada, mais aussi la Chine, la Russie et la Corée. On sent ici les répercussions d’une mondialisation inévitable.

J’ai eu la chance de rencontrer la représentante des parfums Galimard qui m’a fait sentir une partie de leur vaste collection. Parmi ceux-ci, en voici quelques-uns qui m’ont plu Songeries (qui a des airs de Miss Dior), Feminissime (qui a des ressemblances avec La vie est belle et Flowerbomb) et du côté des hommes 1747 (style CK One) et Mezzanote qui ressemble à Polo Sport.

Thé indien est toutefois le parfum qui a davantage retenu mon attention probablement grâce à ses notes prononcées de cardamome (ma nouvelle odeur fétiche!), de thé vert et de mandarine. C’est un parfum frais, léger et délicieusement enivrant et bien que son odeur reste près de la peau, il sent plusieurs heures! J’ai d’ailleurs bien hâte de le porter cet été… Celles qui me lisent régulièrement savent que j’ai déjà fait référence au thé, une odeur que j’apprécie particulièrement en parfumerie (Green Tea Mimosa d’Élizaberth Arden et White Tea d’Elizabeth Arden). Trois autres parfums font partie de la nouvelle collection (2017) « Les Fontaines parfumées » : Ambre boisé, Grenadine et Pivoine. Vraiment réussis et théoriquement unisexe !

Puisque ces parfums ne sont pas encore officiellement distribués en magasin (mais ça viendra d’ici la fin du printemps), la représentante accepte de se déplacer pour des petits groupes qui désirent découvrir et acheter des parfums encore uniques en sol québécois.

Les eaux de toilette pour homme et femme : 100 ml à 69 $

Les eaux de parfums pour homme et femme : 100 ml à 89 $ (sauf Napoléon 1815 et Princesse Pauline à 159 $)

Les eaux de parfums de la collection les Fontaines parfumées : 50 ml à 79 $

Pour contacter la représentante Maria :

Fragrancia, piquée au parfum

- -