Oscar Velvet noir – une introduction au bois de oud

La résine du bois d’agar (en arabe : le « oud ») est l’essence végétale la plus cher du monde, son coût surpasse le prix de l’or. Un litre d’huile artisanale de bonne qualité peut coûter plus de 25 000 $. L’oud est utilisé depuis des siècles à des fins médicinales, spirituelles, artistiques et esthétiques en Orient et en Asie. Cette résine si précieuse à l’odeur boisée, cuirée, fumée et animale gagne du terrain en Europe et en Amérique depuis une quinzaine d’années seulement.  Aujourd’hui, chaque grande maison qui se respecte a intégré une collection de prestige mettant de l’avant le oud, cette « nouvelle odeur » de l’heure.

Matière organique rare
La précieuse résine est produite par l’arbre d’aquilarias qui se protège d’un champignon. De 5 à 7 % de ces arbres seront infectés et, par un mécanisme de défense, produiront une résine odorante qui fait le bonheur des parfumeurs. Comme le vin, cette résine deviendra avec le temps de meilleure qualité; elle se mêlera au bois et gagnera une odeur terreuse particulière et très prisée. Puisqu’on ne peut savoir quels arbres sont envahis par ledit champignon, il faut en couper plusieurs inutilement. L’aquilarias qui pouvait atteindre 1000 ans est maintenant en péril.

Ces arbres qui poussent généralement dans les forêts d’Asie du sud sont désormais protégés dans de nombreux pays. Cette rareté amène des coupes illégales d’arbres et le trafic d’huile essentielle de contrebande ! Il faut distiller 70 kg de bois de oud  pour obtenir 20 ml d’huile essentielle. Puisque chaque arbre développe sa propre maladie, chaque lot de bois a sa propre odeur. Il faut donc mélanger les copeaux de plusieurs lots pour avoir une odeur plus uniforme. En parfumerie, des notes de synthèse sont évidemment créées car la nature ne suffit plus.

L’oud en parfumerie
J’ai essayé cinq parfums contenant du oud : trois étaient davantage boisés Tom Ford Wood Oud (unisexe $$$), Juliette has a gun Another oud (unisexe $$) et Oscar de la Renta Noir Velvet (féminin $) et deux contenaient une bonne dose de rose Tom Ford Oud fleur (unisexe $$$) et Yves Rocher Rose oud (féminin $). J’ai préféré les parfums de la première série qui sont plus crémeux, chaleureux et enveloppants tandis que ceux avec de la rose (la combinaison oud-rose a été très populaire il y a quelques années) me semblaient avoir une odeur « médicamenteuse » que je n’ai pas tant appréciée.

Je vous propose quelques lignes au sujet d’un parfum peu dispendieux que je vous suggère fortement d’essayer. Mystérieuse, séduisante et opulente, l’odeur du oud est parfaite pour les moments coconing de l’hiver qui tire à sa fin.

Oscar Velvet noir (2016)
Vous avez décidé d’explorer cette nouvelle odeur tendance, mais vous voulez y aller doucement ? Oscar Velvet noir est un bon choix pour débuter dans cet univers. Légèrement masculin au départ, il devient rapidement un parfum « seconde peau » doux, boisé et enveloppant. Le oud y est légèrement fumé. Bien qu’il soit discret, ce parfum vous fera le bonheur de sentir sa présence pendant plusieurs heures.

Sa composition : orange, gingembre, jasmin, néroli, rose, violette, osmanthus, musk,ambre et … oud!

Oscar velvet noir est disponible (pas cher !) sur le site de parfum à rabais : 39,99 $ les 100 ml

Par Fragrancia

Extatic de Balmain

du style et de l’élégance

Recevoir mon premier parfum Balmain a été un retour dans le temps. À l’époque (1997), j’achetais les revues « Parfums de rêve » et le premier numéro présentait en page couverture Ivoire de Balmain, le dernier parfum de Pierre Balmain avant son décès (1914-1982). M. Balmain, qui a côtoyé Christian Dior (1905-1957) et Hubert de Givenchy (1927-2018), a ouvert sa maison de haute couture en 1945 et un an plus tard, il lançait son premier parfum Élysée 64-86 (son numéro de téléphone !). Il a aussi créé plusieurs autres parfums célèbres de son temps dont Vent vert (1947) qui est encore produit mais reformulé et Jolie Madame (1953). C’était une autre époque, marquée par la fin de l’austérité de la 2e Guerre mondiale, le renouveau et l’optimisme!

En 2014, la maison Balmain a sorti une nouvelle gamme « Extatic » (extatique, adjectif qui qualifie une personne en état d’admiration et de contemplation profonde). Cette ligne de parfum rime avec sensualité, élégance et raffinement, trois attributs que Balmain désirait offrir à la femme qu’il habille. Extatic (edp) est de la famille floral-oriental et quatre autres déclinaisons ont suivi.

Au premier regard, j’ai été légèrement intimidée par le flacon et son emballage au motif d’écaille de serpent. Il m’a semblé que ce parfum serait à porter exclusivement pour les grandes soirées, chose qui ne m’arrive pas tant … Bien qu’Extatic ait fière allure, il n’est pas plus difficile à porter que Calvin Klein Euphoria ou Jimmy Choo. Un peu soutenu au départ, il s’estompe et devient le parfum parfait pour la femme confiante.

En notes de tête, la rose, la poire asiatique et l’osmanthus (un type d’olivier odorant utilisé en parfumerie de luxe). En notes de cœur, l’orchidée Sharry baby qui sent le chocolat (!), l’iris et le jasmin. En notes de fond, le bois de santal, le bois de cachemire (un produit synthétique qui développe un sillage voluptueux, boisé, balsamique et chaud) et le cuir.

En fin de soirée, je sentais une odeur un peu masculine autour de moi. J’ai réalisé que la note de cuir (du parfum vaporisé en matinée) était restée dans mes cheveux jusqu’en soirée! J’ai porté ce parfum plusieurs jours avant d’écrire ce texte et dans mon cas, le plaisir a cru avec l’usage ! Une fragrance unique pour les journées fraîches du printemps, l’automne et l’hiver.

Extatic de Balmain est disponible chez Parfums à rabais : 90 ml à 59,99 $

 

Fragrancia, piquée au parfum

Viva la Juicy glacé

Pour toutes les Viva Girls du monde !

Que toutes les amatrices de beaux flacons lèvent la main… Bon, vous ne me voyez pas, mais j’ai les deux bras dans les airs ! Juicy Couture vient de sortir Viva la Juicy glacé, présentée dans un flacon iridescent telle une sculpture sur glace rose. Un look glamour à l’image de cet icône de la mode.

Moins caramélisé que la version originale, on sent tout de même une forte ressemblance au classique de 2008. Viva la Juicy Glacé se veut une version fraîcheur pour transformer chaque journée d’été en un moment fabuleux.

Ce parfum contient des notes de mandarine italienne glacée, de feuilles de cassis givrées et de sorbet à la poire. Déjà là, c’est intéressant… Le cœur est composé de jasmin et de fleurs d’oranger. Le fond comprend de la vanille, du bois de santal et de l’ambre pour rester fidèle à la sensualité de la version classique.

Sur ma peau, ce parfum tient moins bien que l’original, alors j’en ai mis abondamment sur mes vêtements et le tour est joué !

Mon verdict : très agréable; ni trop sucré ni trop fruité et un tantinet plus frais. Parfait pour les « girly fans » qui veulent une déclinaison estivale de leur fragrance favorite. C’est également un must pour celles qui collectionnent les éditions limitées!

Saviez-vous que les produits Juicy Couture sont disponibles dans 60 pays et qu’un article de la marque se vend à toutes les huit secondes aux États-Unis ?

Même si le caramel ne fait pas partie de la liste des ingrédients, on dirait que je détecte quand même cette note… Trouvez-vous qu’il y a suffisamment de distinction entre Viva la Juicy et Viva la Juicy glacé ?

 

Viva la Juicy glacé de Juicy Couture, disponible chez La Baie, Jean-Coutu, Uniprix, Pharmaprix et Sephora. 50 ml à 89 $ et 100 ml à 110 $ (édition limitée).

Fragrancia, piquée au parfum

- -