L’arrivée du printemps ou l’éloge au gardénia 

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais dès la première journée où j’estime ne plus avoir besoin de mon manteau ni de mes bottes d’hiver, l’envie soudaine me prend de changer ma sélection de parfums. Je troque mes effluves de patchouli, de vanille et de tubéreuse pour des parfums floraux et plus tard, vers l’été, je ferai à nouveau un changement à 90 degrés.  

Ce réveil de la nature signifie pour moi les bulbes qui sortent de terre et les bourgeons qui poussent aux arbres. J’adore voir ce beau vert pâle apparaître aux branches. C’est un de mes petits bonheurs lorsque je marche le matin pour me rendre au travail. Bien que le gardénia ne soit ni un bulbe ni une plante cultivée au Québec (il est originaire des régions tropicales), j’associe cette odeur au printemps. C’est donc avec joie que j’ai ressorti mon flacon « Marc Jacob Le parfum », un régal de lumière et de féminité! 

Ce parfum, sorti en 2001, est le tout premier du designer Marc Jacob. Il est présenté dans un flacon beaucoup plus sobre que les gammes plus populaires tels Daisy, Lola, Dot et Dream. Marc Jacob a par la suite lancé trois autres parfums où trône le gardénia : « Floating gardenias » en 2007, « Splash Gardenia » en 2008 et « Mod noir » en 2015. Comme quoi les bonnes odeurs ne se démodent pas…  

Saviez-vous que Coco Chanel vénérait également le gardénia ? Ernest Beaux crée pour elle le parfum « Gardénia » en 1925. Il a été relancé en 1980. 

Quelle est votre odeur printanière ? Changez-vous de parfum selon les saisons ou êtes-vous fidèles à votre marque à l’année ? 

 

 

 Marc Jacob Le parfum, Marc Jacob, disponible chez Sephora : 10 ml à 40 $ et 100 ml à 125 $  

 

Fragrancia, piquée au parfum 

- -