Noël, Aveda et le Népal

On court comme des folles deux semaines avant les fêtes pour trouver le cadeau parfait pour chéri, LE jeu que s’attend à recevoir fiston ou mistinguette, sans oublier le cadeau d’hôtesse (quand on a la chance de ne PAS inviter soi-même). Et moi là-dedans?

Moi? Je prends un moment pour respirer dans un salon Aveda. Je sais! Vous n’avez pas le temps de vous faire pomponner. Rentrez simplement et respirez à plein nez. La boutique regorge de senteurs relaxantes où se mêlent parfum de fleurs et essences de plantes. Une oasis de calme dans un monde de fou.

Une fois les effluves adoptées, regardez autour de vous, il y a des dizaines d’idées cadeaux. Mon coup de cœur?

La série des huit éditions limitées emballées dans un superbe papier cadeau fait au Népal.

Chaleur», la bougie aux arômes épicés de clous de girofle et de gingembre et au cadeau «Renouvellement» parce que, comme beaucoup d’entre nous à cette période, j’ai les mains ultra-sèches. Le format est parfait pour se glisser dans mon sac, mes poches où rester posé à vue de nez sur mon bureau.

Depuis 5 ans, Aveda travaille avec une communauté népalaise, the Himalyan Bio-trade cooperative, qui fabrique le papier cadeau à la main en suivant les traditions ancestrales.

La compagnie a acheté plus de un million de feuilles de lokta (le fameux papier), ce qui permet à la coopérative d’employer 4 975 personnes (en majorité des femmes), de soutenir 2 400 familles et plus de 5 400 enfants vont à l’école.

De plus, le programme de la coopérative a permis la protection de 14 000 hectares de forêt et le papier lokta est également certifié par the Wildlife Friendly Enterprise Network, une compagnie créée pour protéger la diversité sauvage de l’Himalaya.

Aider les communautés à entretenir un art millénaire et leur permettre de vivre décemment, il n’y a pas de plus grand luxe.

Pour en savoir plus, regardez la vidéo (en cliquant ici).Voyage garanti!

Koishimaru « Luxury is a lifestyle »

À propos de : Koishimaru
Luxury is a lifestyle. C’est son credo, sa phrase fétiche. Les grandes marques, c’est son dada. Et point de snobisme là-dedans. Que nenni! Il s’agit plutôt d’un amour immodéré pour les choses les plus belles et les plus rares, que ce soit en beauté, en mode, en design… Quant à son étrange pseudo, il a été soigneusement choisi. Si, si! Le koishimaru est la soie la plus délicate du Japon. Elle était autrefois réservée à la famille impériale et à une élite raffinée. Bref, tout ce qu’il y a de plus luxueux! Capice?

Laissez un commentaire

Partage-nous tes commentaires...
et oh, si tu veux ajouter une photo avec ton commentaire, va sur gravatar!

- -